backtotop

Lymphomes hodgkiniens et non hodgkiniens

Différentes formes de lymphomes non hodgkiniens

Le lymphome diffus à grandes cellules B

Le lymphome diffus à grandes cellules B est le plus fréquent des lymphomes non hodgkiniens (30 à 40% des cas). Il s'agit d'une forme agressive qui peut survenir à tout âge, mais touche surtout les adultes entre 55 et 60 ans. Ce type de lymphome peut se développer dans les ganglions lymphatiques mais aussi dans des zones extra-ganglionnaires, comme le tube digestif, la peau, les os... Il est curable par immuno-chimiothérapie.

Le lymphome folliculaire

Le lymphome folliculaire est également une forme fréquente: il représente 20 à 30% des lymphomes non hodgkiniens. Il se manifeste par un gonflement de plusieurs ganglions et parfois de la rate. Il se caractérise par une prolifération de follicules lymphoïdes, le plus souvent dans les ganglions. Cette prolifération est provoquée par une forte multiplication des lymphocytes B.

Autres formes rares de lymphomes non hodgkiniens

Il existe au total plus de 30 formes de lymphomes non hodgkinien, dont certaines sont très rares. Le lymphome de Burkitt, le lymphome de MALT ainsi que le lymphome T cutané sont notamment des formes très particulières de la maladie.

Le lymphome de Burkitt

Le lymphome de Burkitt est un lymphome non hodgkinien d'évolution très rapide, qui se manifeste souvent par des ganglions dans le cou. Il est très présent en Afrique, où il touche principalement de jeunes enfants. Souvent associé au virus de la mononucléose infectieuse (virus d’Epstein-Barr ou EBV), il doit être diagnostiqué et traité dès que possible.

Le lymphome de MALT

Le lymphome MALT est un lymphome non hodgkinien envahissant les muqueuses et parfois causé par la bactérie Helicobacter pylori. Quand il se développe dans la muqueuse de l’estomac (lymphome MALT gastrique), un traitement antibiotique visant à éradiquer Helicobacter pylori peut parfois suffire à le guérir.

Le lymphome T cutané

Le Lymphome T cutané prend naissance dans les lymphocytes T matures (sorte de globules blancs) au niveau de la peau. Il en existe différentes formes dont la plus répandue est le mycosis fongoïde ressemblant à un champignon. La deuxième forme la plus répandue est le lymphome anaplasique à grandes cellules primitif cutané (LAGC), qui peut se manifester par des lésions rougeâtres, des nodules ou des tumeurs. Les personnes les plus touchées sont les adultes entre 50 et 60 ans, surtout les femmes.

lire le chapitre suivant

Publicité
Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Lymphomes - Formes - Différentes formes de lymphomes non hodgkiniens
Publicité
En Vidéos