backtotop

Quelles sont les complications de la maladie de Crohn et de la rectocolite hémorragique?

Comment évoluent ces maladies ?

Les MICI évoluent différemment selon le type de pathologie (inflammatoire, sténosante, fistulisante) et de l’extension de celle-ci. Avec le temps, les MICI peuvent mener à des complications, certes rares, mais potentiellement graves. Il est donc nécessaire de réaliser un suivi régulier, surtout pour les patients atteints de la maladie depuis plusieurs années.

Publicité

Les complications de la maladie de Crohn

La complication la plus courante dans la MC est l’apparition de fistules et d’abcès intestinaux pouvant parfois nécessiter une opération chirurgicale.

La deuxième complication la plus fréquente est la sténose. Dans des cas plus rares, une perforation intestinale peut apparaître.

Si vous souffrez de la maladie de Crohn, vous êtes plus à risque de cancer du côlon ou de l’intestin, surtout si les lésions surviennent sur le gros intestin. Selon une étude danoise1, le risque de cancer est multiplié par 2 à 2,5 après 10 ans d’évolution de la maladie.

Les complications de la rectocolite hémorragique

En cas de RCUH, une dilatation majeure du côlon, due à une toxine secondaire à l’inflammation, peut survenir. Il s’agit du mégacôlon toxique, avec un risque de perforation du côlon, et donc une hémorragie importante.

Comme pour la maladie de Crohn, les personnes souffrant de rectocolite hémorragique ont un risque plus élevé de cancer du côlon, en particulier après 10 ans d’évolution de la maladie. D’où l’importance du dépistage.

Plus rarement, un cholangite sclérosante primitive peut apparaître. Il s’agit d’une inflammation et un épaississement des canaux biliaires.

Lire la suite: Quels traitements pour les MICI?

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.