backtotop

Quels traitement en cas de mélanome?

Traitements préventifs de la propagation ou de la rechute d’un mélanome

  • Thérapies ciblées

Les thérapies ciblées sont spécifiquement axées sur certaines cellules cancéreuses. Elles reconnaissent ces cellules cancéreuses et freinent les processus de multiplication incontrôlée des cellules tumorales.

Les thérapies ciblées dans le mélanome sont axées sur les mélanomes présentant une mutation génétique déterminée. Ces thérapies peuvent être prescrites en tant que monothérapie (1 type de thérapie ciblée) ou en tant que thérapie combinée (2 types de thérapies ciblées en même temps).

Près de 50% des patients atteints d’un mélanome ont une mutation du gène BRAF. Chaque cellule normale contient une protéine qui détermine la croissance cellulaire. Ce gène est uniquement activé en cas de lésion cellulaire afin de réparer la cellule. Chez certaines personnes, ce gène BRAF a muté. Cette modification de l’ADN provoque une prolifération et une division cellulaire incontrôlées permettant à la tumeur de croître rapidement.

Le dabrafenib et le trametinib sont actuellement les seuls inhibiteurs BRAF et MEK remboursés pouvant être utilisés pour le traitement du mélanome adjuvant.

Le dabrafenib et le trametinib sont des thérapies orales, c’est-à-dire que le médicament est à prendre sous forme de comprimé ou de gélule avec de l’eau. L’avantage majeur de cette forme de prise est que le patient ne doit pas se rendre à l’hôpital pour son traitement.

Comme avec tout traitement, vous pouvez en tant que patient présenter des effets secondaires. Les effets secondaires les plus fréquents des thérapies ciblées sont la fièvre et les troubles gastro-intestinaux. Si vous en souffrez, sachez qu’ils sont réversibles, ce qui signifie qu’ils disparaîtront lorsque la dose est adaptée ou le traitement arrêté.

  • Immunothérapies

L’immunothérapie, aussi appelée thérapie biologique (ou anticorps monoclonaux), stimule le système immunitaire afin de l’aider à combattre le cancer.

L’immunothérapie dans le traitement du mélanome adjuvant est uniquement approuvée en monothérapie (1 type d’immunothérapie) pour le pembrolizumab et le nivolumab.

L’immunothérapie est administrée en perfusion et peut être utilisée pour tous les types de mélanome, peu importe si celui-ci a une mutation génétique ou non.

Comme avec tout traitement, vous pouvez en tant que patient présenter des effets secondaires. Les effets secondaires les plus fréquents de l’immunothérapie sont une diminution du nombre de globules blancs, qui participent à votre défense immunitaire, et des troubles gastro-intestinaux. D’autre part, le système immunitaire de certains patients (1/4) peut aussi réagir de façon trop extrême au traitement. Lorsque cela se produit, le système immunitaire attaque les cellules saines. Les effets secondaires liés au système immunitaire sont irréversibles, ce qui signifie qu’ils ne disparaîtront pas.

Écrit par Emily NazionaleLire l’article suivant

Publicité
Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Mélanome - Traitement - Traitements préventifs de la propagation ou de la rechute d’un mélanome
Publicité