News
Ménopause et baisse de libido: une fatalité?

Ménopause et baisse de libido: une fatalité?

Au moment de la ménopause, il n’est pas rare que la femme ressente une baisse, voire une absence de libido. Toutefois, ce phénomène n’est pas nécessairement une fatalité et des solutions existent pour réconcilier ménopause et désir sexuel.

Publicité

Ménopause: que se passe-t-il dans le corps?

La ménopause correspond à un arrêt des menstruations depuis plus d’un an. Au niveau du corps, cela se traduit par un arrêt du fonctionnement des ovaires et de la capacité de reproduction. Les taux d’œstrogènes s’effondrent, ce qui se manifeste par plusieurs symptômes: bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, fatigue, prise de poids, infections urinaires…

Des bouleversements physiques

La sexualité d’une femme dépend de nombreux facteurs: physiques, psychologiques, sociaux... À la ménopause, les changements physiques du corps peuvent impacter le désir et la sexualité chez certaines femmes: la sécheresse vaginale causée par la chute d’œstrogènes peut rendre les rapports plus difficiles, voire douloureux en raison du manque de lubrification. L’atrophie urogénitale peut aussi toucher certaines femmes: les tissus de la vulve et du vagin deviennent plus fins et fragiles. Ils s’irritent dès lors facilement et peuvent même présenter des petites déchirures ou fissures. Les tissus étant aussi moins irrigués, il est possible que la sensibilité soit moins grande et que les orgasmes soient par exemple ressentis avec moins d’intensité.

La ménopause, un véritable bouleversement

La ménopause est un grand chamboulement dans la vie d’une femme. Ce changement est parfois vécu avec beaucoup de difficultés, ce qui peut altérer la libido. Le corps change et une prise de poids est possible: certaines femmes se sentent dès lors moins bien dans leur peau et moins désirables. De plus, la ménopause peut entraîner une grande fatigue, de l’irritabilité, voire une dépression. L’esprit est alors souvent moins tourné vers le désir sexuel.

Pas de règle générale

De manière générale, la libido varie d’une femme à l’autre: certaines femmes aiment faire l’amour très souvent, d’autres moins. Ces différences sont aussi présentes au moment de la ménopause. Si le désir de certaines femmes est impacté négativement par la ménopause, d’autres femmes ont une sexualité totalement épanouie et vivent cette étape comme une véritable libération (plus de contraception, de menstruations…). D’autres femmes profitent de cette phase pour redécouvrir leur sexualité autrement, en privilégiant les câlins et les caresses plutôt que la pénétration, par exemple.

En parler

En cas de baisse de désir qui se prolonge, il est important que la femme puisse en parler à son ou sa partenaire afin d’éviter les tensions liées à une incompréhension. Une bonne communication dans le couple joue en effet un rôle déterminant dans l’épanouissement sexuel. Discuter de ce souci avec son médecin traitant ou son gynécologue est aussi essentiel. En effet, certaines solutions existent pour pallier les difficultés:

  • l’utilisation de lubrifiant,
  • l’administration d’œstrogènes intravaginaux (sous forme de crèmes ou de comprimés) ou, éventuellement, un traitement hormonal de substitution,
  • un suivi chez un psychologue et/ou un sexologue (seule ou en couple) afin d’extérioriser son ressenti, de mieux s’accepter et de retrouver une intimité dans le couple.
Publicité