Traitements

Les traitements aigus : les triptans et les dérivés de l’ergot de seigle

Quand traiter la migraine à l’aide de triptans?

Le plus tôt est le mieux. Plus vite le traitement contre la migraine est pris, plus efficace il sera. Le pourcentage de crises totalement guéries après deux heures lors de la prise d’un comprimé de sumatriptan 50 mg, passe de 31 à 51% lorsque le comprimé est pris précocement.

Ceci ne veut pas dire qu’il faille se traiter préventivement ni prendre un traitement pour n’importe quel mal de cheveux. Prenez votre traitement tôt, mais pas avant d’être certain que les symptômes que vous ressentez sont bien ceux d’une migraine.

Il existe actuellement sur le marché sept triptans: le sumatriptan® disponible sous forme orale, de spray nasal et d’injection sous-cutanée (seule forme remboursée), le naratriptan®, le zolmitriptan®, l’eletriptan®, le rizatriptan®, almotriptan® et frovatriptan®. Ces six derniers existent sous forme orale.

L’efficacité des triptans

Les triptans sont des médicaments antimigraineux bien étudiés. On estime que pour les comprimés, 40 à 50% des patients sont soulagés par la prise d’un triptan et 20 à 30% ne présentent plus aucune douleur deux heures après la prise.

L’injection se démarque des autres formes d’administration de triptans. Elle constitue en effet la voie d’administration idéale pour les patients actifs qui désirent un soulagement rapide de leur migraine. En effet, le produit étant injecté directement sous la peau, sa vitesse d’action est bien supérieure à celle des comprimés: 10 minutes, contre 30 minutes pour les comprimés. 90% des patients se déclarent soulagés par l’injection et 70% ne présentent plus aucune douleur après 2 heures. Par contre, sa durée d’action est plus courte que celle des comprimés.

Triptans: quels effets secondaires ?

Il existe des effets secondaires typiques des triptans. Leur mécanisme est encore mal compris mais ils sont inoffensifs. Ils concernent 1 à 5% des patients et peuvent affecter n’importe quelle partie du corps:

  • sensations de fourmillements,
  • sensations de chaleur,
  • sensations de lourdeur ou d’oppression (de la poitrine par exemple).

Ces effets secondaires inoffensifs sont le signe de l’activité de la molécule et disparaissent spontanément.

Triptans: quelques contre-indications

De par leur effet sur les vaisseaux sanguins, les triptans ont quelques contre-indications. Ils sont contre-indiqués en cas de prise concomitante de dérivés d’ergot de seigle (Cafergot®, Diergo® spray...), en cas de maladie cardiaque telle que infarctus, angine de poitrine,... d'hypertension artérielle non-contrôlée, d’antécédent d’accident vasculaire cérébral ou d’atteinte grave du fonctionnement du foie.

Dérivés de l’ergot de seigle

Votre médecin peut également être amené à vous prescrire des dérivés de l’ergot de seigle (Cafergot®) pour traiter les crises de migraine. Attention, la prise concomittante de ces dérivés de l’ergot de seigle et de triptans est contrindiquées.

Sur avis et prescription médicale

Les triptans sont uniquement fournis sur prescription médicale. C’est donc votre médecin traitant ou votre neurologue qui sera habilité à prescrire le triptan qui vous convient. C’est également lui qui décidera de quelle voie d'administration vous devriez idéalement bénéficier.

Ecrit par Dr Philippe ViolonLire l’article suivant

Publicité
Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Migraine - Traitements - Les traitements aigus : les triptans et les dérivés de l’ergot de seigle
Publicité