backtotop

Les mutations génétiques de la mucoviscidose

Mucoviscidose - Génétique - ADN, gènes et chromosomes

ADN, gènes et chromosomes

Notre corps est composé de milliards de cellules. Chaque cellule possède un noyau dans lequel se trouvent 23 paires de chromosomes (dont une paire de chromosomes sexuels: XX chez les femmes et XY chez les hommes). Ces chromosomes sont composés, entre autres, de gènes, des fragments d'ADN qui contiennent les informations relatives à notre patrimoine génétique, comme la couleur de nos yeux ou de nos cheveux. L'être humain possède environ 35.000 gènes, répartis sur les 23 paires de chromosomes.

Publicité

Les mutations génétiques de la mucoviscidose

Qu'est-ce qu'une mutation génétique?

Les mutations sont des modifications dans le patrimoine génétique des cellules (l'ADN). Ces mutations peuvent, ou pas, entraîner des anomalies dans le fonctionnement du corps.

Les mutations de la mucoviscidose

Dans le cas de la mucoviscidose, les mutations concernent le gène CFTR (de l'anglais "Cystic Fibrosis Transmembrane Regulator"), situé sur le chromosome 7. Depuis sa découverte en 1989, plus de 1.500 mutations différentes ont été répertoriées sur le gène CFTR et classées en cinq catégories. En Belgique, la mutation "F508del" (classe II) est de loin la plus fréquente puisqu'elle se retrouve chez plus de la moitié des patients.

Il n'est pas possible de déduire avec précision le degré de sévérité ni l'évolution de la maladie sur la base du type de mutation. Cependant, la présence d'une mutation de classe IV ou V est généralement associée à un pronostic plus favorable et à la préservation de la fonction du pancréas.

Qu'est-ce qui cloche dans le gène CFTR?

Le gène CFTR possède l'information pour la fabrication d'une protéine du même nom, la protéine CFTR. Celle-ci régule le transport du sel (ion chlorure ou chlore) à travers la membrane des cellules. Suite à une mutation génétique, la protéine CFTR est soit absente, soit anormale. Ce "défaut" entraîne toute une série de conséquences, comme la déshydratation du mucus respiratoire qui devient plus épais et une sueur trois à cinq fois plus salée que la moyenne.

Mucoviscidose - Génétique - Les mutations génétiques de la mucoviscidose
Publicité

Quelles sont les risques de transmission de la mucoviscidose?

Une maladie génétique autosomale récessive

La mucoviscidose est une maladie génétique dite autosomale (c'est-à-dire dont les mutations se situent sur des chromosomes non sexuels) et récessive: pour que la maladie s'exprime, il faut que les gènes CFTR transmis à l'enfant – un par le père, un par la mère – soient tous deux porteurs d'une mutation.

Un risque sur quatre de transmettre la mucoviscidose

Si un couple décide de faire un bébé et que chaque parent possède le gène muté, il y a lors de chaque grossesse:

  • 1 chance sur 4 que l'enfant hérite du gène muco de chacun de ses parents; il est atteint de la mucoviscidose;
  • 2 chances sur 4 que l'enfant hérite d'un seul gène muco de l’un de ses parents: comme ses parents, il est porteur sain, c'est-à-dire qu'il peut transmettre la maladie, mais n'en est pas atteint. Notons qu'en Belgique, environ une personne sur 30 est porteuse sans le savoir d'une anomalie du gène CFTR sur l'un de ses deux chromosomes 7.
  • 1 chance sur 4 que l'enfant hérite des deux gènes sains de ses parents. Il n'est ni malade ni porteur.

 

Mucoviscidose - Génétique - Quelles sont les risques de transmission de la mucoviscidose?

Ecrit par Candice LeblancLire la suite: Quels sont les symptômes de la mucoviscidose?

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.