backtotop
News

Publié le 27/01/2021

Comprendre la grande taille ou avance staturale

Comprendre la grande taille ou avance staturale

La grande taille ou avance staturale peut avoir plusieurs causes. Un traitement qui freine la croissance peut être entrepris dans certains cas selon le pronostic de taille adulte.

Publicité

La grande taille ou avance staturale fait partie des troubles de la croissance. Elle est définie par une taille supérieure au 97e percentile (soit parmi les 3% de personnes de taille supérieure au sein d’une population donnée de taille normale, c’est-à-dire comprise entre -2 et +2 DS) ou supérieure à deux déviations standard (DS) par rapport à la taille moyenne des courbes de référence pour une population donnée. On parle de gigantisme si la taille est supérieure à 3 DS.

Concrètement, selon l’OMS, une taille adulte +2 DS correspond à 191,2 cm pour un homme et 175,5 cm pour une femme.

Grande taille: les causes

La grande taille est un trouble de croissance qui peut avoir plusieurs étiologies (causes).

  • Famille. La plus fréquente est l’étiologie familiale. Dans plus de 80% des cas, la grande taille est d’origine familiale. Cela signifie que la taille est au-delà de la norme d’un jeune mais est compatible avec la taille familiale.
  • Hormones. La grande taille peut être d’origine hormonale. Elle est due à un excès d’hormones de croissance ou sexuelles, plus rarement d’hormones thyroïdiennes.
  • Maladies génétiques. La grande taille peut être liée à des maladies génétiques, comme le syndrome de Marfan, le syndrome de Sotos. La grande taille est alors associée à d’autres anomalies génétiques ou malformations congénitales.
  • Obésité. Celle-ci peut donner des formes de grande taille «artificielles». Les enfants souffrant d’obésité précoce ont en effet une taille supérieure au 97e percentile, mais ils ont aussi un âge osseux plus avancé que leur âge de naissance. À l’âge adulte, ils n’auront donc pas vraiment une grande taille.
  • D’origine inconnue. Enfin, il existe des grandes tailles idiopathiques (sans cause). On ne sait pas à quoi sont dues ces variantes de la norme, peut-être à un excès d’hormones à la limite de la normale. La taille est alors située à +1,5 DS au-dessus de la taille cible génétique (potentiel statural génétique).

Enfants de grande taille: que faire?

Si votre enfant présente une taille supérieure à la norme, il est conseillé de réaliser une consultation chez un spécialiste afin de voir s’il n’y a pas une anomalie associée et si un bilan génétique doit être réalisé.

Grande taille: quand met-on en place un traitement?

En général, lorsque le pronostic de taille finale est inférieur à 2 m pour les garçons et à 1, 90 m pour les filles, aucun traitement pour freiner la croissance n’est entrepris. L’évaluation du pronostic de taille à l’âge adulte est réalisée en se basant principalement sur la taille de l’enfant et l’âge osseux.

Le traitement freinateur de croissance

Un traitement freinateur de croissance est proposé lorsque le pronostic de taille à l’âge adulte dépasse 2 m pour les garçons et 1,90 m pour les filles. Ce traitement est basé sur l’administration d’hormones sexuelles à doses très importantes: testostérone pour les garçons, œstrogènes pour les filles. Débuté au début de la puberté, il permet de faire perdre 8 cm sur la prédiction de la taille finale. Ces traitements ont peu d’effets secondaires pour les garçons hormis une acné qui peut être importante surtout sur le dos et le visage. En revanche, ils ont des effets indésirables chez les filles: risque de thrombose, prise de poids et troubles de la fertilité, même si sur ce dernier point les études réalisées ne sont pas assez fiables (certains syndromes sont en effet associés à des troubles de la fertilité). Pour cette raison, ce traitement freinateur de croissance est moins souvent proposé aux filles.

En cas de grande taille liée à un syndrome, les traitements sont spécifiques au syndrome et les enfants suivis de façon multidisciplinaire.

Étude belge sur la grande taille en 2021

La Société Belge d’Endocrinologie et de Diabétologie Pédiatrique (BESPEED) lance une étude sur la grande taille début 2021. Cette étude prospective chez une cohorte permettra de mieux connaître le problème de grande taille, sa prévalence et le retentissement des traitements chez les filles notamment.

En savoir plus sur Troubles de la croissance
Publicité