backtotop
News

Publié le 20/01/2021

Pourquoi les vaccins doivent figurer à l’agenda des plus de 50 ans chaque année

Pourquoi les vaccins doivent figurer à l’agenda des plus de 50 ans chaque année

Lors du 1er Salon Santé virtuel MediPedia qui s’est déroulé les 14 et 21 novembre 2020, Marleen Haems, Pharmacienne et directrice KOVAG nous a expliqué pourquoi la vaccination est une priorité annuelle pour les plus de 50 ans.

Chez les plus de 65 ans, le taux de vaccination est important, mais ce n’est pas le cas chez les plus de 50 ans ou même les plus de 45 ans avec un risque accru, comme l’a révélé une étude et nous l’indique Marleen Haems, pharmacienne, Directrice Gestion professionnelle chez Kovag (Koninklijk Oost-Vlaams Apothekersgild), qui réunit les pharmaciens de Flandre orientale. «La comorbidité augmente à partir de cet âge et il est dès lors important de prévenir la grippe et les infections à pneumocoques, dont les complications peuvent alors être graves. Et pour la COVID-19, la comorbidité est aussi un facteur de risque important.»

«Les facteurs de risque pour la COVID-19, la grippe et les infections à pneumocoques sont l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, les troubles respiratoires chroniques, l’immunosuppression, le cancer, l’obésité, le tabagisme et l’abus d’alcool», ajoute Madame Haems.

Qui doit être vacciné contre la COVID-19 ?

  • Tous les travailleurs de la santé;
  • Toutes les personnes de plus de 65 ans;
  • Tous les patients de 45 à 65 ans plus à risque de contracter une forme sévère de la COVID-19: obésité, diabète, hypertension, maladies cardiovasculaires chroniques, maladies pulmonaires, rénales ou hépatiques, maladies hématologiques jusqu’à cinq ans après le diagnostic et tous les patients avec un cancer récent ou sous traitement pour le cancer.
  • Sur le plan de la vaccination, le pharmacien peut jouer un rôle important car il est à même d’identifier et de sensibiliser les personnes à risque.