backtotop

Les symptômes de la maladie de Parkinson

Parkinson - Symptômes - Les tremblements: un symptôme de la maladie de Parkinson

Les tremblements: un symptôme de la maladie de Parkinson

Tremblement fréquent

Le tremblement concerne plus de 7 Parkinsoniens sur 10. Ce qui veut dire que certains patients parkinsoniens ne trembleront jamais. En début de maladie, il s'agit incontestablement d'un des symptômes les plus visibles. Mais ce n'est certainement pas toujours le symptôme le plus handicapant.

Un tremblement particulier

Tous les tremblements ne sont pas parkinsoniens. En d'autres termes, souffrir d'un tremblement ne veut pas dire avoir une maladie de Parkinson.
Le tremblement parkinsonien possède les caractéristiques suivantes:

  • il est unilatéral ou asymétrique: il atteint un seul côté du corps ou touche plus nettement une moitié du corps.
  • il touche souvent la main et les doigts mais peut aussi atteindre le pied du même côté.
  • il est essentiellement présent lorsque la main est au repos, sur une table ou un genou par exemple. Il diminue lors des mouvements volontaires.
Publicité

La bradykinésie: un symptôme de la maladie de Parkinson

La vie quotidienne

Bradykinésie veut simplement dire «peu de mouvement». Le patient parkinsonien remarque souvent une difficulté à réaliser des gestes simples comme boutonner une chemise voire même se retourner dans son lit. L'écriture devient plus petite. La voix devient plus monotone et plus basse.

Les mouvements automatiques

Certains mouvements automatiques sont également touchés par cette bradykinésie. Le patient parkinsonien cligne moins fréquemment des yeux. Il avale aussi moins souvent sa salive ce qui peut parfois donner l'impression fausse de «beaucoup saliver». Le visage est moins expressif et, pour cette raison, parfois qualifié de figé.

Parkinson - Symptômes - La bradykinésie: un symptôme de la maladie de Parkinson
Publicité

Les problèmes de marche liés à la maladie de Parkinson

Marche à petits pas

Avec l'âge, les problèmes articulaires et le manque d'exercice, la taille des pas va en diminuant chez beaucoup de gens. Chez le patient parkinsonien, cette marche à petits pas s'accompagne souvent d'une diminution de balancement du bras qui tremble et d'une difficulté à lever les pieds. Tourner en marchant devient aussi difficile et se fait en plusieurs fois.

Lorsque la maladie de Parkinson évolue

Au fil du temps, le corps du patient parkinsonien peut s'incliner de plus en plus vers l'avant. Quand il marche, le patient peut avoir l'impression d'être projeté vers l'avant, comme s'il poursuivait son centre de gravité. Dans les cas extrêmes, le patient peut involontairement se retrouver entraîné vers l'avant en marchant de plus en plus vite, mais toujours à petits pas, sans pouvoir s'arrêter, si ce n'est en tombant.

Démarrage difficile

Le démarrage peut également être difficile. Lorsque le patient commence à marcher, il peut faire du surplace en piétinant sans avancer. Lorsque la maladie de Parkinson évolue, les patients peuvent aussi avoir des difficultés à passer le seuil d'une porte, même s'il n'y a pas d'obstacle au sol. Devant la porte, le patient se bloque et piétine.

Parkinson - Symptômes - Les problèmes de marche liés à la maladie de Parkinson

Les troubles intellectuels dans la maladie de Parkinson

Ralentissement intellectuel

De nombreux patients atteints de la maladie de Parkinson présentent, en parallèle à l'atteinte du mouvement, un ralentissement de certaines fonctions intellectuelles: ralentissement de la pensée, difficulté à réaliser des tâches complexes, difficulté à planifier… Ces atteintes peuvent cependant être peu importantes, au point où elles ne sont pas remarquées par le patient ni même par l'entourage.

Augmentation du risque de démence avec le vieillissement

Le vieillissement augmente généralement le risque de développer une démence telle que la maladie d'Alzheimer. C'est encore plus le cas chez le patient parkinsonien. En effet, le risque de démence est 6 fois plus important qu'en l'absence de Parkinson. La démence parkinsonienne diffère nettement de la maladie d'Alzheimer.

Les médicaments qui aggravent les troubles

Certains médicaments, comme les médicaments anticholinergiques, peuvent provoquer ou aggraver les troubles intellectuels. Il est donc très important d'en parler à son médecin qui, en analysant la liste des traitements, pourra déterminer si certains sont en cause.

Parkinson - Symptômes - Les troubles intellectuels dans la maladie de Parkinson

Les problèmes associés à la maladie de Parkinson

Les problèmes associés

Les problèmes médicaux liés à la maladie de Parkinson sont nombreux. Le but n'est pas d'en faire une liste exhaustive. Si l'un d'entre eux venait à se manifester, il faut examiner avec le médecin traitant s'il est apparu dans le cadre de la maladie ou s'il a une autre cause.

  • perte de l'odorat
  • incontinence
  • constipation
  • anxiété
  • dépression
  • fatigue exagérée en journée et endormissements fréquents
  • hallucinations
  • chutes de tension (hypotension)
  • transpiration excessive
  • ...
Parkinson - Symptômes - Les problèmes associés à la maladie de Parkinson

Ecrit par Dr Philippe ViolonLire la suite: Comment pose-t-on le diagnostic de la maladie de Parkinson?

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.