backtotop
News

Publié le 21/09/2021

Le point sur les vaccins Covid-19

Le point sur les vaccins Covid-19

Vous vous demandez avec quel vaccin vous allez être vacciné.e contre le SARS-COV2? Vous avez peur des aiguilles et des vaccins? Voici un mini guide de la vaccination contre le coronavirus et des moyens de ne plus craindre la douleur de l’injection et les éventuels effets indésirables.

Publicité

Les deux principaux types de vaccin contre le SARS-COV2 sont des vaccins inactivés, faits à partir de molécules passives. Il n’y a donc aucun risque d’attraper la maladie avec ces vaccins.

  • Les vaccins à ARN messager (ARNm), Pfizer/BioNTech et Moderna, contiennent une portion d’ARN messager codant la protéine de surface de la Covid-19 (Spike).
  • Les vaccins à vecteur adénoviral (vaccins AstraZeneca et Johnson&Johnson), contiennent un virus vivant (un adénovirus) mais rendu inoffensif, pour véhiculer une partie précise de l'ADN du virus SARS-COV2.

Quel vaccin vais-je recevoir?

Les connaissances sur les vaccins et leur protection face aux variants du Covid-19 ont progressé très rapidement. Actuellement, il apparaît que de plus en plus de personnes vont être vaccinées avec les vaccins à ARN messager. Ceux-ci ont plusieurs avantages: ce sont les vaccins qui ont la plus grande efficacité (plus de 90% face au coronavirus), le moins d’effets secondaires, et enfin ils répondent mieux aux différents variants (alors que le vaccin AstraZeneca a moins de 10% d’efficacité sur certains variants comme celui d’Afrique du Sud). Ce sont les seuls vaccins qui peuvent être administrés aux femmes enceintes, au second trimestre de la grossesse.

Les personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer pourront bénéficier du vaccin Johnson&Johnson à leur domicile car celui-ci nécessite qu’une seule dose.

À savoir: les vaccins à ARN messager sont l’avenir de la vaccination. Ils sont plus simples à produire, ont de meilleurs résultats sans nécessiter l’ajout d’adjuvant pour améliorer la réponse immunitaire de l’organisme. Leur seul inconvénient est encore leur mode de conservation.

Et si j’ai peur de l’aiguille des vaccins

Si vous avez peur d’avoir mal lors de l’injection du vaccin, rassurez-vous. Il existe de petits moyens pour ne pas avoir mal. Vous pouvez demander à votre médecin de vous prescrire des patchs anesthésiants de type EMLA (lidocaïne et prilocaïne). Posé une heure avant la piqûre, le patch anesthésie la zone de peau sous le pansement, ce qui rend la piqûre indolore. Ensuite, pour prévenir les effets indésirables locaux (petit hématome, bras gonflé, douloureux), il faut savoir que la position de votre bras dans lequel est fait l’injection a de l’importance. Le muscle deltoïde ne doit pas être sous tension. Pour qu’il soit détendu, décontracté, baissez votre épaule et posez votre coude sur votre genou.

Et si je redoute les effets indésirables des vaccins

En ce qui concerne les effets indésirables généraux, sachez déjà que les effets indésirables graves liés au vaccin à vecteur adénoviral AstraZeneca et Johnson&Johnson (thrombose thrombopénique) sont extrêmement rares. La réaction générale pseudo-grippale (fièvre, douleurs musculaires frissons…) avec tous les vaccins est liée à la réaction immunitaire. Ces effets ne dépassent pas une durée de 24 heures et vous pouvez prendre du paracétamol pour les soulager. Ne prenez pas de paracétamol avant l’injection (c’est inutile) mais seulement après si vous avez des symptômes.

En savoir plus sur Peur du vaccin
Publicité
Suggestion d’articles
Peur des aiguilles: des solutions existent

Selon le degré de votre peur des aiguilles, plusieurs moyens et techniques peuvent vous aider. Que ce soit (…)

Peur du vaccin - Conseils pratiques - Peur des aiguilles: des solutions existent