backtotop
News
Psoriasis: réponses aux questions les plus fréquentes

Psoriasis: réponses aux questions les plus fréquentes

Près de 300.000 Belges sont atteints d’une forme de psoriasis, une maladie inflammatoire chronique de la peau. Les patients peuvent s’adresser à l’une des trois associations de patients actives en Belgique pour obtenir des informations et des conseils: Psoriasis Liga Vlaanderen (PLV), Psoriasis Contact, et Gypso. Le président de la Psoriasis Liga Vlaanderen, Paul De Corte, répond à quelques questions que les patients se posent fréquemment.

Publicité

«Comment puis-je reconnaître les symptômes du psoriasis?»

Il existe différentes formes de psoriasis, dont les plus fréquentes sont le psoriasis en plaques et l’arthrite psoriasique. Le psoriasis en plaques est caractérisé par d’épaisses taches rouges (érythémateuse) et blanchâtres (squameuse) sur la peau. Dans des cas plus rares, les lésions se présentent sous la forme de pustules (psoriasis pustuleux). Des atteintes peuvent parfois se produire au niveau des ongles (psoriasis unguéal), qui présentent alors des petites dépressions et se décollent en feuillets ou s’épaississent. Des douleurs ou un épaississement peuvent aussi apparaître au niveau des articulations. On parle dans ce cas d’arthrite psoriasique.

«Comment puis-je protéger au mieux ma peau/mon cuir chevelu?»

Chez de très nombreux patients, le psoriasis s’étend aussi au cuir chevelu. Une mousse, un gel et un shampoing à la cortisone permettent de lutter contre l’irritation et les squames en flocons. Le patient choisit une de ces formules en fonction de ses préférences et de son confort. Le shampoing est plus facile d’emploi pour les personnes qui ont les cheveux longs. Il faut laisser agir le produit un peu plus longtemps sur le cuir chevelu pour que l’effet dure aussi plus longtemps. Chez certaines personnes, le gel sera plus efficace.

«À qui puis-je m’adresser pour mon traitement?»

Comme les patients sont désireux de trouver le meilleur traitement pour leur maladie, ils consultent souvent plusieurs médecins dans l’espoir de trouver une solution à long terme. La PLV adresse les patients à PsoPlus, un département de l’Universitair Ziekenhuis Gent. Le Pr Jo Lambert y organise une consultation spécialisée pour les personnes atteintes de psoriasis. Pendant la consultation, qui dure une heure, médecin et patient établissent ensemble un plan d’action en tenant compte des desiderata du patient. Un entretien avec un psychologue est aussi prévu.

«Ce médicament est-il le bon? Les effets secondaires sont-ils normaux?»

Il existe quatre types de thérapie: les traitements locaux (pommade, crème, lotion...), la luminothérapie, les médicaments immunonosuppresseurs (méthotrexate-ciclosporine) et dérivés de la vitamine A (les rétinoïdes) et les biothérapies (protéines thérapeutiques comme les anticorps). Lors du diagnostic de la maladie, on recourt d’abord aux traitements locaux, puis aux autres types de thérapie, en fonction de l’évolution de la maladie. Même si cela suscite parfois des questions, c’est l’ordre de succession logique du traitement. Certains médicaments peuvent aussi avoir des effets secondaires ou susciter des questions. C’est ainsi que le méthotrexate n’est pas seulement utilisé en cas de maladies inflammatoires, comme le psoriasis, mais aussi en cas de cancer. Cela peut être une source d’inquiétude – inutile - chez les patients.

«Dois-je adapter mon alimentation?»

Comme pour tout un chacun, une alimentation saine est importante pour une personne atteinte de psoriasis: beaucoup de légumes, de protéines et un nombre limité de glucides. La prise de compléments alimentaires n’est pas nécessaire. Mangez avec modération et limitez les plats épicés et l’alcool.

«Où puis-je rencontrer d’autres patients?»

La Psoriasis Liga Vlaanderen organise régulièrement des séances d’information sur les différentes formes de psoriasis. Vous y avez la possibilité de parler avec d’autres patients. De plus, la PLV édite chaque trimestre le magazine PSORIANT, dans lequel des patients partagent leur histoire et leur expérience. Ce qui permet de soutenir le patient de façon informelle et non médicale.

Pour les patients d’autres régions du pays, n’hésitez pas à vous référer aux sites des associations Psoriasis Contact et Gypso, pour plus de renseignements sur les différentes activités organisées pour les patients.

Publicité