Psoriasis

Au quotidien

Les conséquences sociales et psychologiques

La tendance à l’évitement

Le psoriasis est une maladie visible qui peut avoir d’importantes répercussions sur la vie sociale, intime, professionnelle. Bien qu’il ne soit pas contagieux ni lié à un quelconque manque d’hygiène, le psoriasis peut susciter des réactions négatives et des regards insistants. Les patients ont donc parfois tendance à adopter une attitude d’évitement social: moins de sorties, peu ou pas d’activités sportives… Les études montrent que les patients atteints de psoriasis présentent une consommation de tabac et d’alcool plus importante que dans le reste de la population et sont plus souvent en surpoids. Autant de caractéristiques qui seraient davantage des conséquences que des causes de la maladie.

Cacher son corps

Pour cacher leur psoriasis, les patients ont également tendance à se couvrir davantage (manches longues, pas de jupes ni de shorts, etc.), ce qui contribue à altérer l’image corporelle et empêche l’exposition au soleil, pourtant bénéfique. Le psoriasis peut également être un obstacle dans la vie professionnelle, surtout dans les métiers qui supposent un contact direct avec les clients, comme la vente, la restauration, etc.

Stress et difficultés psychologiques

Le stress est un facteur déclenchant du psoriasis et des périodes de crise (poussées). Mais il est aussi une conséquence de la maladie. Le caractère inesthétique de la maladie est particulièrement difficile à vivre. Mais le psoriasis provoque également des douleurs et un inconfort au quotidien, notamment à cause des démangeaisons. Ce qui pèse également sur le moral… Un soutien psychologique est donc parfois nécessaire pour sortir de ce cercle vicieux. Le contact avec une association de patients est aussi souvent d’une très grande aide.

Lire l’article suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Les conséquences sociales et psychologiques | Sociale en psychologische gevolgen
Les maladies de A à Z