backtotop

Les pollens, principales causes de l'allergie

Rhinite allergique - Causes - Les pollens

Les pollens

Les pollens: coupables numéro un

Les pollens, agents mâles de la fécondation végétale, sont incontestablement les coupables numéro un de la rhinite allergique. Disséminés dans l'air par le vent, les pollens de graminées (gazon, foin, seigle, blé, maïs) sont les plus fréquemment incriminés. Les pollens d'arbres (comme le bouleau, l'aulne, le noisetier) et d'herbacées (comme l'armoise) sont aussi à l'origine de nombreuses allergies.

Les saisons des pollens

La saison des pollens d'arbres s'étend de mars à juin (printemps). Celles des graminées de mai à octobre (été), et celles des herbacées de juillet à septembre (fin de l'été). Ces périodes, qui peuvent varier un peu selon les régions, permettent souvent de donner une indication sur l'allergène en cause. Néanmoins, le lieu -mer ou campagne-, la météo, l'heure de la journée expliquent aussi les variations dans l'intensité des symptômes chez les personnes allergiques aux pollens.

Publicité

Les autres causes d'allergie

Les acariens

Après les pollens, les acariens sont la deuxième cause de rhinite allergique. Ces amoureux de la poussière sont surtout présents dans nos tapis, rideaux, matelas et oreillers. Les acariens se développent de préférence dans les milieux chauds et humides. Les acariens sont ainsi particulièrement présents entre le mois d'août et le mois de décembre. Les larves dormantes peuvent par ailleurs survivre pendant des mois pour devenir adultes dès que les conditions optimales sont à nouveau réunies.

Les autres allergènes

Les moisissures, les poils d'animaux ainsi que certains aliments figurent également au banc des accusés mais dans une moindre proportion. Ces dernières années, les allergies professionnelles ont aussi nettement augmenté. Ainsi, les animaux utilisés dans les laboratoires sont une cause fréquente de rhinite allergique, tout comme la farine chez les boulangers ou le latex dans le milieu médical.

Rhinite allergique - Causes - Les autres causes d'allergie
Publicité

Une prédisposition génétique

L'atopie: une prédisposition génétique

Une tendance à l'allergie est constatée dans de nombreuses familles. Cette prédisposition génétique du système immunitaire à réagir de façon excessive à certaines substances présentes dans l'environnement est appelée atopie. Ainsi, si un de ses parents est allergique, un enfant a un risque de 48% de développer aussi une allergie. Si les deux parents sont allergiques, ce chiffre grimpe à 78%. Par ailleurs, près de 3 personnes sur 4 souffrant de rhinite allergique présentent aussi une autre forme d'allergie.

Des manifestations différentes de l'allergie

Les gènes qui déterminent la propension à développer une réaction allergique et ceux qui déterminent le type de réaction allergique ne sont pas les mêmes. C'est pourquoi dans une famille d'"atopiques", on trouvera des manifestations aussi variées qu'un asthme, un eczéma ou une rhinite.

Rhinite allergique - Causes - Une prédisposition génétique

Les facteurs favorisant l'allergie

La pollution

La pollution joue sans doute un rôle dans le risque et la sévérité des manifestations allergiques. Les substances les plus nocives sont probablement les particules diesel qui, en se fixant sur les pollens et en pénétrant avec eux jusque dans les petites bronches, augmenteraient le risque allergique. L'influence des autres polluants vis-à-vis de l'allergie reste aujourd'hui mal connue.

La fumée de cigarette

L'exposition à la fumée de cigarette, particulièrement durant la première année de vie, pourrait également favoriser la rhinite allergique, tout comme d'autres irritants respiratoires (fumée de feu de bois par exemple).

Rhinite allergique - Causes - Les facteurs favorisant l'allergie

Ecrit par Julie LuongLire la suite: Les symptômes de l'allergie

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.