backtotop

Qu'est-ce que la rhinite allergique?

Rhinite allergique - Comprendre - Qu'est-ce que la rhinite allergique?

Qu'est-ce que la rhinite allergique?

Une inflammation de la muqueuse nasale

La rhinite allergique correspond à une réaction excessive de la muqueuse du nez face à certaines substances considérées à tort comme nocives (pollens, acariens...). La muqueuse va alors s'enflammer, gonfler (œdème) et produire du mucus en quantité abondante.

Allergie: un processus en deux étapes

Ce phénomène inflammatoire n'apparaît pas du jour au lendemain. En réalité, le développement d'une allergie se déroule en deux étapes.

  • Notre corps est d'abord exposé à un allergène (pollens, acariens...), auquel il va réagir en fabriquant des anticorps particuliers, appelés IgE. C'est la phase de sensibilisation.
  • Lorsque nous allons à nouveau être mis en contact avec l'allergène, les cellules porteuses de ces IgE (les mastocytes) vont reconnaître celui-ci et donner l'alerte. Les IgE vont alors entraîner la libération d'un médiateur chimique appelé "histamine". En se fixant sur les récepteurs cellulaires (les récepteurs H1), l'histamine va provoquer les symptômes de l'allergie.
Publicité
Rhinite allergique - Comprendre - Qu'est-ce que la rhinite allergique?

Le nez et les voies respiratoires

Voies respiratoires supérieures et inférieures

Le nez, la bouche, le pharynx et le larynx constituent les voies respiratoires (ou aériennes) supérieures. La trachée, les bronches et les poumons forment les voies respiratoires inférieures. À l'inspiration, l'air, chargé d'oxygène, pénètre dans la trachée via les voies aériennes supérieures. Il sera ensuite conduit vers les bronches, qui se ramifient en bronchioles, puis en alvéoles pulmonaires. L'oxygène passe alors, via ces alvéoles, dans les vaisseaux sanguins, assurant l'alimentation en oxygène de chacun de nos organes. A l'expiration, les alvéoles se vident de l'air chargé en gaz carbonique, issu de ce processus.

La muqueuse nasale

La rhinite allergique ou rhume des foins est une inflammation de la muqueuse nasale. 20.000 litres d'air traversent chaque jour notre nez. Et cet air, évidemment, n'est jamais pur... La muqueuse nasale a donc pour rôle de faire barrage aux éventuels agresseurs pour les empêcher de se propager vers l'organisme. Cette fonction est assurée par le système muco-ciliaire. Le mucus, une substance visqueuse et élastique, se charge de capturer les substances indésirables. Grâce aux nombreux cils qui tapissent la paroi nasale, ce mucus est balayé vers le pharynx pour être ensuite éliminé.

Rhinite allergique - Comprendre - Le nez et les voies respiratoires
Publicité

La rhinite allergique en chiffres

20% de la population touchée

Actuellement, dans les pays industrialisés, environ 15 à 20% de la population seraient concernés par la rhinite allergique, parfois sans être diagnostiqués et/ou traités. Si la rhinite allergique apparaît souvent à l'adolescence et au début de l'âge adulte, elle peut se déclencher à tout moment de la vie. Un enfant, tout comme une personne âgée, peut être touché par la rhinite allergique.

Des chiffres stabilisés

Les cas de rhinites allergiques ont beaucoup augmenté à partir des années 60. Aujourd'hui, il semble que nous ayons atteint une sorte de palier. Mais 20% reste évidemment un chiffre très élevé!

  • 15% de la population seraient touchés par une allergie aux pollens de graminées.
  • Entre 5 et 10%, par une allergie aux pollens de bouleau.
  • 7 à 8 % des rhinites allergiques seraient liées aux acariens.

Précisons enfin que les personnes allergiques le sont souvent à plusieurs allergènes et non à un seul.

Ecrit par Julie LuongLire la suite: Les pollens, principales causes de l'allergie

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.