News
Troubles de l'érection et vie sexuelle

Troubles de l'érection et vie sexuelle

Les troubles de l'érection affectent la sexualité. Érection n'est cependant pas toujours synonyme de vie sexuelle épanouie. Celle-ci dépend aussi de la relation entre les partenaires.

Quelles conséquences peut avoir un trouble de l'érection sur l'homme et le couple ?

Un trouble de l'érection prolongé peut entraîner un sentiment de frustration et d'autodévalorisation de l'homme et de la femme et donc de perte d'identité sexuelle. L'homme a le sentiment de ne plus être un homme. La femme peut, elle, douter de sa désirabilité et donc de sa féminité. Un cercle vicieux peut alors s'instaurer : avec la peur de l'échec, l'homme a tendance à adopter une attitude de spectateur de lui-même dans l'acte sexuel. Ce qui, en soi, est anti-érotique. Or, l'érection dépend du système nerveux autonome. Elle est donc involontaire. Et si la volonté se mêle d'une fonction qu'elle ne contrôle pas, c'est le dysfonctionnement assuré!

L'érection garantit-elle une vie sexuelle satisfaisante?

Il ne faut pas confondre puissance sexuelle et compétence sexuelle. La puissance sexuelle se traduit par la capacité à activer la séquence érection - pénétration - éjaculation. Ce ne sont là que les instruments de base de la compétence sexuelle, qui correspond davantage à la qualité de la démarche érotique à l'autre : jeu de séduction, qualité de l'échange, caresses... Le défi pour l'homme est de rentrer dans la sexualité par cette intimité et cette communication, ce dont la femme a en général besoin, sans perdre sa polarité masculine. Tout dépend aussi de l'importance qui est accordée à l'érection et à la pénétration. Une femme clitoridienne n'aura par exemple pas les mêmes attentes qu'une femme vaginale.

Quand faut-il consulter un sexologue?

L'approche sexologique est indiquée quand une cause psychologique a été identifiée comme prépondérante dans l'échec sexuel. Mais aussi lorsqu'un homme ou le couple a besoin d'aide pour s'adapter aux limites physiologiques imposées par des problèmes médicaux. Le travail verbal seul est, en général, insuffisant. Une approche corporelle y est souvent associée: relaxation, hypnose, massages, approche sexocorporelle.