backtotop
News

Publié le 30/11/2021

SIDA (VIH): nombre inquiétant d'infections non diagnostiquées

SIDA (VIH): nombre inquiétant d'infections non diagnostiquées

L’OMS tire la sonnette d’alarme à l’occasion de la Journée mondiale du SIDA. Selon un nouveau rapport, le nombre de nouveaux cas de VIH diagnostiqués entre 2019 et 2020 aurait baissé de 24 %. La faute au coronavirus!

Publicité

Selon un nouveau rapport de l’OMS, le nombre de nouveaux cas de VIH diagnostiqués entre 2019 et 2020 aurait baissé de 24 %. Cette baisse serait en grande partie due à la réduction des tests de dépistage du VIH au cours de l'année 2020, causée par les restrictions et les perturbations consécutives à la Covid-19.

VIH sous-diagnostiqué et prise en charge malmenée

Malgré le potentiel de sous-diagnostic et de sous-déclaration en 2020, 104.765 nouvelles infections à VIH ont été diagnostiquées dans 46 des 53 pays de la Région européenne, dont 14.971 en provenance de pays de l'Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE). Cela correspond à 11,8 nouvelles infections diagnostiquées pour 100.000 habitants dans la Région européenne.

Par ailleurs, des données montrent que de multiples types de services dans tout le continuum de la prise en charge du VIH sont touchés par la Covid-19, qu'il s'agisse de la sensibilisation à la prévention et de la fourniture de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) ou des programmes de dépistage, de traitement et de soins du VIH.

SIDA: une situation alarmante

«Il s'agit d'une situation alarmante, si l'on considère qu'au cours de la dernière décennie, les nouvelles infections à VIH ont eu tendance à augmenter dans la Région européenne de l'OMS», déclare le Dr Hans Henri P. Kluge, Directeur régional de l'OMS pour l'Europe. «Alors que l'attention du monde entier est concentrée sur la pandémie de Covid-19, nous ne pouvons oublier un autre virus mortel qui dévaste des vies et des communautés depuis près de 40 ans. Depuis que le VIH a été identifié pour la première fois en 1984, il a fait plus de 35 millions de victimes, ce qui en fait l'une des pandémies les plus destructrices de l'histoire.»

VIH: continuer la lutte pour dire adieu au SIDA

«Ces dernières années, de nombreux pays de la Région européenne se sont efforcés d'accroître le dépistage et le traitement tout en luttant contre la stigmatisation sociale. Mais les nouvelles données recueillies depuis l'apparition de la Covid-19 dressent un tableau inquiétant, suggérant que de nombreuses personnes vivant avec le VIH ne sont pas diagnostiquées à temps, ce qui pourrait avoir des conséquences à long terme sur leur qualité de vie.»

«Alors que nous continuons à lutter contre la pandémie de Covid-19, nous devons remettre sur les rails notre réponse au VIH», poursuit le Dr Kluge. «Il y a encore trop de stigmatisation, de discrimination et de désinformation autour de ce virus, avec d'énormes disparités dans les diagnostics et les traitements au sein de la Région européenne. Ensemble, nous pouvons mettre fin au SIDA d'ici à 2030.»

En savoir plus sur VIH-SIDA
Publicité
En Vidéos