Psoriasis

Diagnostic

Comment poser le diagnostic de psoriasis?

Dans la grande majorité des cas, le psoriasis est diagnostiqué sur le simple aspect des lésions par le médecin (examen clinique). Dans les cas difficiles où les lésions cutanées sont atypiques, une biopsie cutanée peut être réalisée. L’analyse en laboratoire du petit prélèvement cutané permet de mettre en évidence un épaississement de l'épiderme avec des anomalies des cellules (kératinocytes) ainsi que la présence de cellules de l'inflammation (lymphocytes) au niveau de l'épiderme et du derme.

La sévérité du psoriasis peut être évaluée grâce à différentes échelles. Ces échelles permettent notamment d’évaluer l’efficacité des traitements lors des protocoles cliniques.

  • Psoriasis Area and Severity Index (PASI): le score PASI (Psoriasis Area and Severity Index) est basé sur quatre critères: la surface de peau atteinte, le degré de rougeur, l’épaississement de la peau et de la desquamation.
  • Surface de peau atteinte : le pourcentage de surface cutanée atteinte est une mesure plus simple. Il consiste à évaluer à combien de «mains» (surface de la paume et des doigts) du patient correspond la surface des lésions psoriasiques. On considère que la surface d’une main équivaut à environ 1% de la surface totale du corps. Lorsque plus de 10% de la surface corporelle est touché, on parle de psoriasis modéré à sévère.
  • Échelle de qualité de vie : le psoriasis peut avoir un impact sur la qualité de vie très variable, notamment en fonction de la localisation des lésions. L’échelle la plus utilisée est la Dermatology Life Quality Index (DLQI). Elle se base sur 10 questions portant sur l’impact du psoriasis au cours de la semaine précédente, à la fois au niveau de la vie professionnelle, des loisirs, du couple, du port de vêtements…

lire le chapitre suivant

Pour suivre l'actualité médicale, abonnez-vous aux newsletters MediPedia.
Comment poser le diagnostic de psoriasis? | Hoe wordt psoriasis gediagnosticeerd?
Les maladies de A à Z